octobre 20, 2017

LE CRAYON DE BOIS

Le crayon vit. Sa mine grise dompte nos lettres fauves.
Le crayon trace un chemin, mine de rien, dans les méandres de nos pensées.
Le crayon volette. Sous le bruit des feuilles qui se tournent, il imite l'oisillon.
Le crayon dit : nos désirs, nos douceurs, nos amours et nos peurs.
Le crayon crapahute avant de s'endormir, mine décomposée, sur nos pages blanches.

⊙⊙⊙⊙⊙⊙⊙

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire