octobre 18, 2017

LES 16 ANS DE MARIE

Marie a 16 ans. En ce moment, elle est allongée sur son lit douillet. C'est l'hiver et la nuit est déjà tombée depuis longtemps. La jeune fille est angoissée. Elle s'interroge sur le sens de la vie et de la mort, prenant conscience, avec ses tripes, de la nature éphémère de l'être.
Elle a peur de s'endormir le soir et lutte contre le sommeil. La lumière restera allumée toute la nuit.
La jeune fille ouvrira un livre. Paradoxalement, elle se portera vers des recueils qui accentueront son angoisse comme "Le Hasard et la Nécessité" du Professeur Monod.
Parfois la peur prendra le dessus et elle sentira son coeur battre à un rythme effréné oppressant la poitrine. Elle aura aussi l'impression de flotter. Une sensation bizarre, Marie se ressentira perdue sur la planète terre et percevra également, cette dernière, isolée dans l'espace.
Elle verra les murs de sa chambre se rapprocher de manière hallucinatoire et sa peur augmentera.
Marie ne percevra plus son corps et aura le sentiment que son esprit sort de celui-ci. Une impression très forte qui durera quelques minutes.
Puis tout rentrera dans l'ordre. Les battements de son coeur reprendront leur rythme de croisière. Marie sera, à nouveau, bien ancrée en son enveloppe corporelle.
Elle prendra un livre et veillera comme si elle se positionnait en "veilleur de nuit" pour que la mort ne la surprenne pas. Tous ses sens resteront en éveil pour le cas où... La "faucheuse" saurait qui trouver !
Car Marie sait que tout peut arriver. D'autres lui ont communiqué cette angoisse. La grande histoire familiale, des murmures derrière des portes closes et un non-dit : l'arrière grand-mère,"partie pour l'au-delà", le jour même du mariage de sa fille.
Un évènement qui n'aurait jamais dû se produire alors que deux êtres qui s'aimaient unissaient leurs consentements.
Quelle mise à mal symbolique !
Il faudra du temps à l'adolescente pour apprivoiser cette peur irrationnelle qui la mettra aussi, mal à l'aise, lors des réunions de famille.
Le temps nécessaire pour que les évènements, enfouis dans l'inconscient, accèdent à la conscience.
Le temps qui permet de grandir et de se construire, de s'approprier sa propre histoire.
Marie y réussira de part son tempérament solaire.
Elle arrivera non seulement à éteindre la lumière mais aimera aussi la nuit et tout ce qui en émane : le calme, les retrouvailles avec soi et le monde intérieur.

****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire