novembre 08, 2017

LE VASE

Ce vase fêlé  te  paraît fragile...

Contemple,
par la longue cicatrice,
la lumière du soleil.

Elle trace un chemin clair
à l'ombre de la matrice.

Observe,
dans le grès ocre et chaud
la line finement tranchée.

Un filet d'eau s' y échappe,
goutte à goutte et pur.

Cette âme te semble fragile.
Tu vois, sa faille, sa fêlure.

En l'espace créateur,
elle vit !

○○○○○○○○

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire