décembre 05, 2017

MA TERRE














Terre où je suis née
beau pays de légendes
je t'écoute respirer
ouverte sur la lande

Boutons d' or et genêts
sables blancs, ronds galets
forêts sombres aux secrets
invisibles sentiers

Je t'écoute chanter
par la voix des tempêtes
aux rochers affûtés
sang d'écume à la crête

Je t'écoute trembler
histoires de conteurs
voici venir l'Ankou
fermez tous vos demeures

Je t'écoute pleurer
d'avoir perdu ta langue
rudes sonorités
d'une culture exsangue

Et je te vois colère
lorsque le mazout noir
imprime sa misère
aux ailes du désespoir

Terre où je suis née
tombeau de mes ancêtres
berceau de mes enfants
imprégnée de leurs pas

En Finistère là-bas
nos phares nous éclairent
viens je te tends les bras
viens respirer ma terre






○○○○○

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire