janvier 12, 2018




La mer étend ses plis
dans le lit du silence
et lentement poursuit
une charnelle danse

Le paysage est nu
en son état premier
pas l'ombre d'un badaud
ni de traces de pieds

Imaginons alors
un univers imberbe
où les intrus rêvés
sont le mot et le verbe

⊙⊙⊙⊙⊙

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire