février 24, 2018

EN CETTE ANNEE 1941 - PAR LE TRES GRAND POETE TURC NAZIM HIKMET




D'après son magnifique recueil "PAYSAGES HUMAINS"


Beaucoup de tendresse en ces mots...

"Je suis heureux d'être venu au monde.
J'aime sa terre et sa lumière,
sa lutte et son pain.
Notre univers,
j'en connais le diamètre à un centimètre près,
je sais qu'il n'est qu'un jouet
comparé au soleil,
pourtant, à mes yeux, il est incroyablement grand,
je voudrais le parcourir
voir des étoiles, des poissons, des fruits inconnus.
Mais je n'ai connu l'Europe
que par les livres et leurs images.
Mais je n'ai jamais reçu une seule lettre timbrée d'Asie,
une lettre au timbre bleu.
Pourtant qu'importe,
de la Chine à l'Espagne,
de l' Alaska au Cap de Bonne-Espérance,
à chaque mille marin,
à chaque kilomètre,
j'ai des amis,
j'ai des ennemis.
Des amis,
à qui je n'ai jamais dit bonjour.
Nous sommes prêts pourtant à mourir
pour le même pain,
la même liberté,
et la même cause.
Des ennemis qui m'en veulent à mort,
à qui j'en veux à mort,
Ma force à moi,
c'est de ne pas être seul dans ce monde immense.
L'univers et les hommes
n'ont pas de secret pour mon coeur
ni de mystère pour ma tête.
Finis pour moi,
les points d'interrogation
ou d'exclamation.
Dans la plus grande des luttes,
j'ai choisi mon camp,
ouvertement,
sans crainte...
Mon pays
les chèvres de la Plaine d'Ankara,
l'éclat de leurs longs poils blonds et soyeux,
et les grasses noisettes de Giressoun
et les pommes d'Amassya
aux joues rouges et au parfum de musc...
Et puis,
les hommes de cette terre,
laborieux, honnêtes, courageux,
enfants admiratifs et joyeux
devant tout ce qui est beau et ce qui est bon,
le ventre creux,
presque esclaves,
les hommes de ma terre..."

Nazim Hikmet

°°°°°

D'après son magnifique recueil "PAYSAGES HUMAINS"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire