avril 16, 2018

LA MAIN


Cette main qui s'agite
sur le quai de la gare
en voulant retenir
le train bleu qui repart
solitaire, elle se fige
observant l'horizon
et soudain elle s'afflige
quand l'oreille perd le son
Cette main qui s'abaisse
sur le quai de la gare
solitaire, elle régresse
vit l'étreinte du départ
puis se planque, en vitesse 
dans la poche du "trois quart"


°°°°°



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire