juin 04, 2018

SOUS LES CHANTS DES GRILLONS

La nature crépite
sous les chants des grillons
une chaude musique
fissure l' air à foison
le vent tiède me frôle
tourne autour de mon cou
des chevilles, des épaules
tel un souffle andalou
Le soleil éclabousse
ce chemin près de la mer
et l' enfant qui rebrousse
le sentier de travers
L' océan qui ondule
dans son jean bleuté
fait danser le grenat
de la voile déployée
Mon regard qui s' arrête
sur le jaune des genêts
s' invitant en poète
dans les ors de l' été

⊙⊙⊙⊙⊙



























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire